a) AFFICHAGE LECTURE : Lettres simples et principe mnémotechnique.

Publié par Paul Cortes

Cet affichage a pour but d'aider des élèves en difficulté à associer, puis à mémoriser les relations graphie-phonie "de base".

En début d'apprentissage, il est important que chaque lettre ne soit associée qu'à un seul et unique son (ou "bruit"), et absolument pas au nom de la lettre.

Ces associations grapho-phoniques concernent d'abord les voyelles, ainsi que les consonnes "univoques", celles dont la graphie ne génère qu'un seul son (cas de la lettre P qui ne génère qu'un seul phonème [p]).
Sont ensuite abordées les consonnes générant plusieurs phonèmes (cas de la lettre C qui génère les deux phonèmes [k] et [s]) ainsi que les combinaisons de deux consonnes générant un seul phonème (cas des lettres PH qui génèrent le phonème [f]).
L'option d'un apprentissage "grapho-phonique", à savoir de la lettre vers le son, est délibéré.  En effet, les élèves en difficulté ayant peu de mémoire, il est important qu'ils puissent se référer à un support visuel constamment à leur portée pour activer leurs capacités mémorisation. Ce choix est à l'origine d'un grand nombre de mes outils, il découle de l'adage bien connu : Les paroles s’en vont, les écrits restent, qui confère à la chose vue bien plus de potentialité de rappel en mémoire qu'à la chose entendue. Ne restait alors qu'à imaginer un système mnémotechnique offert à la vue des élèves permettant la fixation des phonogrammes nécessaires au décodage.

Principe de l'affichage mnémotechnique

Voici trois exemples préalables pour illustrer mon propos: 

En cliquant sur chacune de ces trois lettres, vous pourrez les télécharger en format PDF pour vous faire un aperçu de l'aspect en taille réelle de la totalité de l'affichage mnémotechnique des lettres.

a.JPG         e.JPG          p.JPG

Chaque lettre est personnifiée, elle est affublée d'yeux, d'une bouche, et parfois de membres (en aucun cas l'intégrité du tracé de la lettre n'est atteint). Ces attributs permettent ainsi aux lettres d'effectuer une action en rapport avec un objet.
Chaque lettre tient ou fait quelque chose, parfois dans un décor sommairement suggéré, au même titre qu'un petit personnage de bande dessinée. Chaque "personnage-lettre" se voit ainsi en relation active avec une intention ou un objet. On peut alors résumer cette relation active par une "phrase-action".
Pour un enfant, cette phrase-action a beaucoup plus de sens et est plus facile à mémoriser que les traditionnelles associations du type A avec avion, P avec pipe,...visibles dans les abécédaires où les manuels de lecture.
Ici, "A arrose une fleur", et "P pêche un poisson"...
En énonçant l'action effectuée par la lettre "mal connue", on vocalise le son attendu. Ce son (ou bruit) constitue généralement l'attaque du nom de l'action ou de l'objet en possession du personnage-lettre. Ce nom devient ainsi le mot référent qui permettra de vocaliser la phonie associée à chaque graphie mal connue.

Par exemple:

  • Si la lettre mal connue "arrose une fleur", alors cette lettre fait le son [a]
  • Si la lettre mal connue "tient un euro", alors cette lettre fait la son [e]
  • Si la lettre mal connue "pêche un poisson", alors cette lettre fait la son [p]

Il n'est pas recommandé de nommer la lettre, seul le son de la lettre est à faire énoncer.
Il est important qu'un enfant puisse avoir accès à cet affichage aisément, sache identifier la silhouette de la lettre et y associer la "phrase-action" qui amorce le procédé mnémotechnique.
Pour l'aider et l'amener à être autonome, il n'est nécessaire que de lui demander ce que "fait la lettre".
Ce détour mnémotechnique peut paraître long, mais c'est souvent un des rares moyens permettant d'assurer la mémorisation et l'automatisation des relations grapho-phonémiques.

Galerie de lettres simples
Ces lettre sont présentées dans l'ordre dans lequel elles sont étudiées dans la progression des  fiches de lecture présentes sur le site
.Les voyelles (en format A4)

a.JPG     e.JPG     i.JPG 

 o.JPG    u.JPG

-.JPG  --copie-1.JPG  ---.JPG  -----.JPG

Il est important de répérer le sens de traçage des accents, impérativement de la gauche vers la droite, soit en montant, soit en descendant.

  • Ainsi, si l'accent monte, comme une fusée vers une étoile, la lettre fait le son é.
  • Mais si l'accent descend, comme la flè - che qui tombe dans une herbe verte, alors la lettre fait le son è.

Il suffit donc de demander aux enfants si l'accent monte ou descend pour activer le processus mnémotechnique. On peut aussi les inciter à tenir et orienter la pointe d'un stylo ou d'un crayon pour matérialiser l'accent dans un espace proche (sur leur table ou à hauteur de leurs yeux). 

En même temps, on peut "sortir sa langue de sa bouche" vers le bas, ce qui aide à faire le son è comme le "flèche qui descend".

Les consonnes (en format A4)

p.JPG     t.JPG    r.JPG 

 n.JPG    l.JPG   s.JPG

 z.JPG   b.JPG   d.JPG  

Truc pour b et d, faire repérer le sens de course des lettres vers la droite.Demander aux enfants de se tenir debout en orientant leur corps vers la droite (exactement comme s'ils courraient dans la même direction que les lettres).
Expliquer que leur corps correspond à la barre des lettres b et d et leur ventre correspond au "bidon" de la lettre b, et que leur derrière correspond au "derrière" de la lettre d.
Demander de frotter leurs mains sur leur "bidon" et faire taper leur main sur leur "derrière" pour bien faire repérer la position des boucles par rapport à leur propre corps. 

b a un gros "bidon" que l'on peut remplir de d'eau (à colorier en bleu).

Autre petit truc : Je trace un grand b et un grand d au tableau. puis, j'approche lentement de chaque lettre (en avançant vers la droite) une petite feuille de papier sur laquelle j'ai dessiné un oeil (qui matérialise notre regard de lecteur) puis je fais remarquer :

  • Quand notre oeil arrive devant la lettre b, il voit d'abord la "barre" de la lettre, puis il voit le "bidon". 
  • Quand notre oeil arrive devant la lettre d, il voit le derrière (il ne rencontre pas la barre en premier).

Encore un autre truc : Faire retenir le mot BARBE... (barre-be) pour faire associer la formule suivante : Quand je vois la barre en premier, ça fait be.  

 m.JPG   f.JPG  v.JPG 

 h.JPG  j.JPG  

c---k.JPG       c---s.JPG      ch.JPG

g---g.JPG       g---j.JPG     gn.JPG  

Pour mémoriser les doubles phonies des lettres C et G, on peut faire apprendre les chansons de la lettre C et de la lettre G (visibles sur deux affiches présentes sur la page du site concernant l'affichage des graphies complexes).

CA  CO  CU  -  CE  CI

GA  GO  GU  -  GE  GI

qu.JPG   k.JPG   y.JPG  

 x.JPG  ph.JPG  w.JPG

Publié dans Lecture Affiches

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :