o) ENTREE EN LECTURE : Supports de jeux pour phonologie et lecture.

Publié par paul Cortes

JEU DE PHONOLOGIE

Les compétences travaillées par le biais de ce support de jeu ont principalement trait à la phonologie, mais pas uniquement.
Elles mettent les syllabes et les phonèmes en rapport avec des images mais aussi et surtout avec des lettres; ce qui participe à la compréhension du principe alphabétique et donc à la conceptualisation de la lecture.
Ces activités sont aussi primordiales au niveau de la préparation de la retranscription orthographique du fait qu'elles intègrent toutes les habiletés que requiert l'écriture de mots: segmentation syllabique, identification et localisation de phonèmes, transcription des phonèmes en lettres.
La procédure de jeu est expliquée sur le support lui-même. Ce jeu s'utilise avec des petits cartons présentant au recto des images, et au verso le mot et la voyelle en relation avec cette même image.
Les élèves placent un premier jeton s'ils entendent ou non tel son dans le mot énoncé sur le carton, un second jeton pour indiquer le nombre de syllabes du mot énoncé (1, 2, 3, 4 ou 5), puis un troisième jeton pour indiquer dans quelle syllabe (matérialisée par une bouche) se trouve le son entendu
.
Ce type de jeu s'emploie en tout début de CP, avec des élèves qui n'ont pas encore maîtrisé ces habiletés et qui ne reconnaissent pas les voyelles a, e, i, o, u. Il permet aussi d'aborder les phonèmes relatifs aux lettres é, è.

Truc : Pour que les élèves "sentent physiquement" les syllabes, je leur demande de placer la paume de leur main devant leur bouche pour sentir le souffle d'air chaud qui sort de la bouche quand ils vocalisent un mot.
Pour qu'ils "voient" les syllabes lorsque je vocalise un mot, je place ma main à côté de ma bouche et, comme un bec d'oiseau qui s’ouvre, j'écarte mon pouce de mes autres doigts à mesure que j'articule chaque syllabe.
Je leur demande de compter la syllabe avec la main gauche, en commençant par sortir le pouce, puis les autres doigts. Cela leur permet de compter les syllabes de la gauche vers la droite, donc dans le sens de lecture, mais aussi dans le même ordre que les petites bouches situées sur le support de jeu. Il leur est ainsi plus aisé de repérer la syllabe dans laquelle se trouve le son à identifier
.
undefined
Ces deux feuilles sont à photocopier en recto verso, puis à découper afin de constituer 56 petites cartes.
Images recto                       

undefined
Images verso
undefined

JEUX DE LECTURE

Ces jeux s'emploient en préalable à la progression en lecture. Ils permettent aux élèves de porter un intérêt aux lettres et d'y associer des sons en jouant. Les petites compétitions pour arriver le premier au bout du parcours sont très motivantes et propices à un investissement important.
En cours de jeu, les élèves sont constamment incités à se référer à l'affichage mnémotechnique afin de progressivement mémoriser les relations graphies-phonies qui concernent  les  voyelles; ainsi que é/è.
Les règles de ces jeux sont très simples. Elles s'inspirent de celles des parcours de type "petits chevaux" et sont clairement expliquées sur les plateaux de jeu. Après le lâcher de dé, chaque joueur avance son pion sur le parcours. Il ne peut rester sur la case où il aboutit qu'à la condition de réussir à lire la lettre qui y est écrite. S'il n'y parvient pas, il replace son pion sur la case d'où il est parti.

Les trois premiers parcours de jeux permettent l'identification d'abord  des voyelles seules, puis de é et è seuls, puis des voyelles avec é et è.
Le quatrième parcours  est "vide", il permet de faire lire aux élèves des petits cartons comportant des syllabes de deux puis trois lettres, ainsi que des mots, ceci de façon ludique (cf: cartons de syllabes et de mots).
Un autre support, les échelles de "Questions pour un champion" permettent aussi de jouer à décoder des syllabes ou des mots. Chaque bonne réponse permet de monter son jeton d'une case jusqu'à obtenir la couronne du champion.
L'emploi de l'un ou l'autre de ces support dépend du nombre d'élève du groupe et du temps dont on dispose (les jeux avec "parcours" prennent plus de temps que les jeux avec "échelles")

Lors de l'introduction des digrammes et des trigrammes, (à partir de la fiche de lecture 13), des cartons de jeux comportant au recto l'écriture des digrammes (à lire) et au recto le dessin d'un mot référent (pour vérifier), sont distribués aux élèves afin qu'ils s'entrainent à les mémoriser. Je les encourage à s'exercer à la maison, seuls ou avec leurs parents.
Le but étant d'être capable d'identifier instantanément les onze digrammes; puis les sept trigrammes. Des petits concours entre les élèves sont organisés en début de séance. Les scores de chacun son notés et l'on peut mesurer les progressions de chacun, séance après séance.       

LES PARCOURS

Les voyelles
 undefined

é et è

undefined

les voyelles, plus é/è

undefined

Parcours vide pour décodage des premières syllabes de 2 où 3 lettres

Ce parcours  est délibérément  "vide", il permet de faire lire aux élèves des petits cartons comportant des syllabes de deux puis trois lettres, ainsi que des mots, ceci de façon ludique (cf : cartons de syllabes et de mot).

undefined

QUESTIONS POUR UN CHAMPION

Echelles de jeu pour jouer à "Questions pour un champion" (chaque élève dispose de son échelle).

Un autre support, les échelles de "Questions pour un champion" permettent aussi de jouer à décoder des syllabes ou des mots. Chaque bonne réponse permet de monter son jeton d'une case jusqu'à obtenir la couronne du champion.
L'emploi de l'un ou l'autre de ces supports dépend du nombre d'élèves du groupe et du temps dont on dispose (Les "parcours" prennent plus de temps que les "échelles")
Lors de l'introduction des digrammes et des trigrammes, (à partir de la fiche de lecture 13),  des cartons de jeux comportant au recto l'écriture des digrammes (à lire) et au recto le dessin d'un mot référent (pour vérifier), sont distribués aux élèves afin qu'ils s'entrainent à  les mémoriser. Je les écourage à s'exercer à la maison, seuls ou avec leurs parents.
Le but étant d'être capable d'identifier instantanément les onze digrammes; puis  les sept trigrammes. Des petits concours entre les élèves sont organisés en début de scance. Les scores sont notés et l'on peut mesurer les progressions de chacun séance après séance.

undefined

 

Publié dans Phonologie