Esquisse de méthodologie de lecture-recherche-compréhension en CE1

Publié le par Paul Cortès

        Il y a quelques années, j'avais commencé à élaborer des activités de lecture-compréhension destinées plus particulièrement à des élèves de CE1/CE2 ayant eu des difficultés importantes à entrer en lecture et dont le décodage manquait encore de fluidité. 
       Hélas, suite à la suppression de mon poste E et de mon RASED initial, l'opportunité de travailler la lecture-compréhension dans le RASED "restraint" où j'exerce actuellement ne s'est jamais plus présentée, de sorte que je n'ai pas développé et finalisé ce projet. 
C'est pour cette raison que je ne peux que présenter les deux fiches-prototypes présentées sur cette page.... 

        Mon souci principal était d'inciter mes élèves à relire un texte à plusieurs reprises pour tenter de le comprendre au mieux, tant dans sa globalité que dans ses détails. Ceci afin d'éviter l'écueil habituel d'une lecture unique, rapide, de type "survol", imprécise, vaguement comprise, et mémorisée de façon confuse.
La forme et le fond de cet exercice m'ont été inspirés par une des premières évaluations CE2 datant des années 90.

Le fond:

Pour limiter la fatigue cognitive liée au décodage et des incompréhensions sémantiques liées à un vocabulaire et des contextes mal connus des élèves, le corpus se devait d'être relativement  concis (peu de quantité de lecture) et présenter des thèmes et préoccupations familières,  décrivant des situations déjà vécues par les élèves et potentiellement bien cernées par ceux-ci :à l'école, en classe, en sport, à la piscine, dans le bus, dans un supermarché, à la maison, lors d'une fête, d'un anniversaire.... En bref, il s'agissait de présenter des texte ayant un forte capacité d'évocation pragmatique, avec le moins d'équivoque possible.
Toutefois, pour corser l'exercice, il fallait créer des possibilités de confusion afin de justifier la nécessité d'effectuer des recherches fines, Pour ce faire, il était nécessaire de présenter plusieurs personnages (liés les uns aux autres), présentant chacun des points de similitude et de singularité; seul moyen de rédiger des affirmations-questions jouant sur des nuances entre les identités, les états et les actions qui singularisent chacun des protagoniste les uns des autres.
Le vocabulaire se devait d'être simple, évocateur et dans la mesure du possible, correspondre aux connaissances lexicales de mes élèves (malheureusement pas toujours très développées).
Le mode de cherche-relecture était motivé par l'obligation de réponde par Vrai/Faux/Pas écrit à la dizaine d'affirmations-questions en rapport avec les informations énoncées dans le texte, qu'elles soient explicites et implicites. L'obtention d'un "score" (évaluant  la "performance" du lecteur-chercheur servant aussi de motivation pour effectuer des lectures et des recherches minutieuses. 

Voici la première fiche de lecture.

La forme :

Le corpus est écrit sur fond gris encadré, ceci pour bien singulariser la zone de lecture et de recherche. Les lignes sont numérotées pour aider à repérer une information (lors du travail de recherche, mais aussi de correction commune). Des paragraphes, séparés par des pointillés, marquent des zones traitant de "personnes et de faits différents", permettant de mieux localiser des groupes de phrases comportant des informations précises (qui fait quoi, pourquoi, où, comment..?).

Les affirmations-questions sont numérotées et inscrites sur fond gris. Des flèches en pointillé indiquent la ligne des cases à cocher pour répondre (on évite ainsi les erreurs de repérage horizontal et des sauts de lignes malencontreux). Pour inciter les élèves à rechercher une information dans le texte, il leur est demandé d'indiquer la ligne dans laquelle ils ont trouvé le (ou les groupes de mots) comportant l'information qui a motivé leur réponse.
Les affirmations répondant à des informations explicitement écrites (ou pas du tout écrites dans le texte car non déductibles de façon explicites ou implicites; celles qui nécessiteront de cocher la case "on ne peut pas savoir") sont suivies d'une tête verte qui indique qu'il suffit de bien re-lire en cherchant...ce sont des informations Faciles à retrouver, à la condition de savoir ce que l'on cherche (d'où la nécessite de bien lire, comprendre et analyser tous les mots de l'affirmation-question).

Les affirmations répondant à des informations implicites (nécessitant des recoupements d'informations éparses ainsi que la prise en compte de "petits mots" afin de permettre une réflexion, des déductions ou des petits calculs...) sont suivies par une tête rouge regardant avec une loupe, qui indique que la réponse est moins facile à trouver.

Le texte et les affirmations-questions comportent des nombreux pronoms, substituts, adverbes, adjectifs qualificatifs destinés à faire prendre conscience de l'importance de tous les mots dans l'expression d'un message écrit. Recoupements, inférences, comparaisons, analyses sémantiques et syntaxiques sont donc nécessaires pour comprendre globalement et subtilement un texte. (Je précise aux élèves qu'il y a des "pièges" et que tous les mots sont importants, même les plus petits, que ce soit dans le texte ou dans les affirmations-questions.)

Toutes les informations colorées (consignes en bleu, têtes rouges et vertes, flèches en pointillé) ne devaient figurer que sur les deux premières fiches. Une fois le mode de lecture-recherche intégré, celles-ci disparaissaient afin d' "aérer" la fiche de travail.

Au fur et à mesure de l'avancée de la progression, le corpus s'étoffait, rendant la quantité de lecture plus importante et la nécessité de s'habituer à repérer des "zones-paragraphes" plus susceptibles que d'autres de contenir telle ou telle information précise. 
Voici aussi pourquoi cette activité peut favoriser la prise de conscience de la prise en compte de la structure du texte pour localiser plus rapidement des informations narratives ou descriptives.

Une seconde possibilité de travail en vue d'inciter les élèves à lire pour rechercher attentivement des informations dans un texte est de proposer un corpus plus étoffé, comportant délibérément une quantité de protagonistes effectuant des actions clairement identifiables et totalement explicites.
Cette profusion d'informations rend impossible la mémorisation de tous les prénoms des acteurs et de leurs actions,et ceci même après plusieurs lectures. On peut comprendre le texte globalement, percevoir et retenir quelques informations précises, mais sans qu'il soit possible de les mémoriser avec une totale exactitude.
Ce sont les mots inducteurs présents dans les questions (un prénom et/ou un verbe d'action qui constituent le moteur de la recherche dans le corpus. L'élève va devoir apprendre à "balayer" le texte rapidement, faire des "sauts" et entrer ainsi en mode de "lecture rapide" pour trouver des zones dans le textes (les paragraphes) dans lesquels il est susceptible de trouver des mots-indices pertinents (souvent similaires à ceux présents dans la question).
La stratégie de lecture requise dans ce type d'activité de lecture est donc d'une toute autre nature que celle demandée avec des textes plus courts. Pour que l'élève puisse être efficace et bénéficier d'un sentiment de réussite, il est in dispensable de présenter un grand nombre de questions ayant trait à des informations explicites, et éviter les questions nécessitant des recherches d'informations implicites. Il est aussi préférable que ce type d'activités s'adresse à des lecteurs ayant un peu plus de fluidité de décodage et une petite expérience de lecture-recherche.
L'intérêt de ce travail est aussi de varier la finalité des questions et de travailler la compréhension fine des adjectifs, pronoms et adverbes interrogatifs (qui, que, quel(s), quelle(s), avec qui, avec quoi, pour qui, pourquoi, comment, quand, où, combien,...?) ainsi que les formulations appropriées aux réponses attendues; ce qui est clairement ici une activité relevant de compétence langagières relative à l'expression orale et écrite....
 

Pour rappel : Voici un ancien document "aide-mémoire" destiné à aider les enseignant et les élèves à se remémorer ensemble les procédures nécessaires à une compréhension optimale d'un texte, ainsi qu'à la recherche d'informations permettant de répondre à des questions.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Céline 19/05/2019 13:23

Merci beaucoup pour toutes ces réflexions, outils et partages. Actuellement en ULIS école vos documents sont une source d'inspiration pour moi. Je trouve surtout vos réflexions très claires et très pertinentes. Merci encore.