Quelque lignes d'écriture...

Publié le par Paul Cortès

Départs de lettres et voyelles

Voici deux supports destinés à aider les élèves de CP en difficulté à structurer l'écriture cursive. Ces documents se glissent dans des pochettes plastique de manière à pouvoir s'entraîner à écrire des lettres en grand format avec des feutres effaçables.

Cliquez sur chaque image pour les agrandir.

La première feuille ci-dessus a pour fonction de travailler l'amorçage du traçage des lettres en se limitant délibérément aux "départs de lettres" (en partant de la ligne 0 jusqu'à la ligne +1), de manière à bien percevoir les limites précises du premier intervalle. S'ensuit le traçage des voyelles (dont chaque rupture de trait est marquée par un changement de couleur), qui a pour but de se familiariser avec les premiers principes de la calligraphie.

Les deux feuilles suivantes (recto/verso) permettent de s'entraîner à écrire toutes les autres lettres de la progression ALED.

Perception des lignes, hauteur des lettres, segmentation des tracés, sont rappelés sur ces deux feuilles.

REMARQUES
1) Pour faciliter le repérage des lignes et des interlignes, ceux-ci sont numérotés à la manière d'un thermomètre : 0 pour la "grosse ligne", +1, +2, +3 pour les " lignes fines du haut", -1 et -2 pour les " lignes fines du bas" (ou "petites lignes" du haut et du bas).

2) L'espace d'écriture que constitue le premier intervalle entre la grosse ligne 0 et la petite ligne +1, (dans lequel s'inscrivent un grand nombre de "petites lettres") est teintée en jaune. Dans leur cahier, l'enseignant peut demander aux élèves de le colorier en jaune ou le stabyloter lui-même en fluo (ce que je fais parfois en numérotant aussi les lignes en bordure de marge).

3) L'étape suivante consiste à faire percevoir les différentes "hauteurs des lettres" :     - les "petites lettres" que l'on écrit entre la ligne 0 et la ligne +1,
 - les "lettres hautes" qui montent jusqu'à la ligne +3,
 - les "lettres basses" qui descendent jusqu'à la ligne -2.

4) Le traçage démarre toujours en plaçant la pointe du crayon sur la ligne 0 (ne pas hésiter à placer des points sur cette ligne pour faciliter ce préalable) et se poursuit en montant vers la droite. Cette simple obligation est à le fondement de la structuration de l'écriture cursive pour les élèves ayant des difficultés de graphisme.

5) La perception du premier intervalle ainsi que la qualité du tracé calligraphique dépend bien souvent de l'attaque de la lettre. Leur dénomination en "départs de lettres", répertoriés selon les trois types ci-dessous, permet aux élèves d'en avoir une meilleure identification.

   - les départs "penchés-droits" (comme pour p, s, j ),
   - les départs "en creux" (comme pour i, u, r ),
   - les départs "en pont" ou "demi pont" (comme pour a, o, c ).

6) Les élèves sont d'abord invités à repasser avec un feutre effaçable) sur le modèle de la lettre à l'étude (présent en haut de la feuille). Chaque rupture de courbe est marquée par un changement de couleur (rouge - vert - noir) de manière à segmenter le tracé en étapes distinctes. Il est important de faire compter les lignes en même temps que les élèves repassent sur le modèle, avant de les inviter à tracer plusieurs fois cette même lettre sur la partie basse du support, puis dans leur cahier (quadrillage Seyes). Pour certains élèves en grande difficulté, on peut prendre leur main et tracer les lettres avec eux tout en commentant le tracé : 
           Par exemple, pour la lettre a: "je pose mon crayon sur la ligne 0, je trace un demi-pont et je  viens toucher la ligne +1 (trait rouge), puis je reviens en arrière pour faire un rond et je remonte toucher le ligne +1 (trait vert), puis je redescends tout droit pour toucher la ligne 0 et je fais une petite queue (trait noir)".

Avant de tracer le "modèle cursif " d'une lettre à reproduire sur un cahier (un a, un p, un t, ou toute autre lettre), je marque d'un petit trait rouge la ligne 0 et la ligne 1, puis je demande aux élèves de "repasser" sur le tracé de mon modèle avant d'écrire à la suite une petite série de trois ou quatre  lettres. En fonction de la qualité du traçage, je fais observer les imprécisions de traçage, je retrace un modèle et je les invite à recommencer en se montrant plus précis.

 7) Sur les fiches, trois petits dessins rappellent que pour bien écrire, il faut préalablement :
- bien observer le tracé et les "hauteurs" de chaque lettre.
- bien se tenir sur sa chaise.
- bien tenir son crayon.              

Petit truc éventuel: Pour aider les élèves qui ne parviennent pas à tenir correctement leur crayon à mieux percevoir la tenue " idéale attendue", on peut essayer de leur demander de le saisir entre le pouce et l'index, puis de leur passer un petit élastique autour de ces deux doigts de manière à "bloquer" cette posture. On peut ensuite positionner l'extrémité de leur majeur sous le crayon, et la mettre aussi en contact avec l'extrémité du pouce.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mathilde 27/09/2015 09:09

Bonjour,
je vous remercie pour votre partage de fiches. Cela me sera utile pour permettre à certains élèves de réapprendre le sens des lettres.
Pour la posture du crayon, je vous conseille le site "rééducation écriture" qui est une mine d'or. Je pensais aussi qu'on tenait son crayon entre le pouce et l'index : en réalité, on pose le crayon sur la phalange du majeur et on pince avec le pouce, puis l'index se pose sur le crayon. Je fais des marques au stylo pour aider les élèves à se souvenir (une marque sur la phalange du majeur et une marque sur la pulpe du pouce).
Encore une fois, un grand merci pour votre partage ! Cela va m'être très utile.
Cordialement.

Tissot 21/09/2015 19:17

Les lettres rondes n'ont pas de trait d'attaque. Quel intérêt d'en imposer? Cela complique le tracé et impose un changement de direction particulièrement difficile, encore plus pour les enfants en difficulté!

Paul Cortès 21/09/2015 19:39

Bonjour Tissot,
Votre remarque m'a déjà été faite, j'y ai répondu au bas de l'article "document de liaison pour les classes de CP"( deux articles plus bas). Lisez les trois commentaires et recontactez-moi si vous le souhaitez.

Cordialement.

Paul